Evenements

Tacloban: L’équipe technique d’étudiants est sur place !

Message rédigé le 3 février 2016 à Tacloban, Philippines


RES’eau réalise chaque année un projet d’aide internationale. Une nouvelle fois, des étudiants spécialisés dans les métiers de l’eau mettent à profit leurs compétences dans le cadre d’un projet de captage, de filtration et d’adduction d’eau potable. Cette année le projet se déroule dans un quartier de la ville de Tacloban aux Philippines. Ce quartier accueille des familles relogées suite au Typhon Yolanda qui a ravagé le pays en novembre 2013. Ci-dessous, un message de Charles, Elsa et Philippe actuellement en mission.

Plusieurs mois de préparation ont été nécessaires avant le départ, nous sommes arrivés à la mi-janvier à Manille où nous avons retrouvé l’association Kaloob et son équipe. Cette association est notre partenaire local. Elle assure la pérennité et la viabilité du projet.


Nous avons passés plusieurs jours à Manille, la capitale des Philippines, pour nous acclimater et découvrir une ville où les bidonvilles et les grattes ciel des quartiers d’affaires se côtoient. Nous sommes partis pour le quartier de Basper à proximité de Tacloban situé sur l’ile de Leyte. Après une heure de vol, nous avons découvert un autre visage des Philippines, un espace rural basé sur l’agriculture.

Nous avons tout de suite été bien accueillis par les familles d’accueil qui ont su se montrer hospitalières et généreuses en dépit de condition de vie précaire.

Nous réalisons actuellement l’étude technique de faisabilité qui permettra à partir du mois de mars de fournir un réseau de distribution d’eau potable à plus de 270 personnes. Il y a 3 ans de ça, le typhon Yolanda a ravagé les habitations et les infrastructures hydrauliques existantes.

Mais revenons un peu en arrière pour parler de l’ensemble de notre travail durant ces derniers jours. Dans un premier temps, nous avons été à la rencontre de la population locale pour découvrir leur us et coutumes liés à l’eau (consommation, transport, hygiène, usage etc..). Puis, nous avons réalisé des analyses physico-chimiques et microbiologiques de l’eau de la source à aménager. En complément, un laboratoire de renommé international (SGS) réalisera, dès notre retour à Manille, une analyse plus approfondie de l’eau.

Durant la deuxième semaine nous avons fait l’étude topographique du quartier qui nous a permis de déterminer l’inclinaison du terrain et de positionner les futures canalisations et les bornes fontaines.
Notre dernière semaine nous permettra de finaliser notre étude technique en dimensionnant le réservoir et le filtre à sable afin d’assurer une quantité et qualité suffisante de l’eau.

En écrivant ces mots dans le journal de Vélizy, nous tenons partiellement à remercier l’école LEA-TECOMAH et le collège Saint-Exupéry de Vélizy-Villacoublay sans qui notre départ aurait été impossible. Un partenariat avec le cross solidaire annuel organisé par l’établissement scolaire a été particulièrement porteur pour ce projet.

Elsa, Charles, Philippe

Association RES’eau

Author


Avatar